fbpx

Pourquoi j’ai arrêté de regarder les informations traditionnelles ?

par Fév 15, 2021

Bienvenue sur 30 jours pour réussir ! Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir mon livre numérique qui t’explique comment te dépasser au quotidien ainsi que mon trackeur d’habitudes : clique ici pour télécharger le livre et le tracker d’habitudes gratuitement

D’après OpinionWay, 89 % des Français se sentent stressé. Ce dernier peut causer des maladies cardiovasculaires, des problèmes de peau et/ou capillaires, un affaiblissement de ton système immunitaire… Et crois-moi, tu ne pourras pas t’en débarrasser si tu regardes encore les informations traditionnelles !

Il est très compliqué d’échapper à l’information. En effet, elle est disponible partout :

  • télé
  • réseaux sociaux
  • radio
  • journaux

Tu peux aussi ajouter à cette liste le fait que tout le monde en parle autour de toi.

Aujourd’hui, il est impossible de faire une vraie désintoxication de l’actualité. En revanche, tu peux diminuer les informations que tu fais rentrer dans ton cerveau.

Dans cet article, je vais commencer par t’expliquer pourquoi j’ai vraiment arrêté de regarder les informations traditionnelles, ensuite je te montrerais par quoi remplacer les nouvelles habituelles pour ne pas non plus cesser totalement de te renseigner.

ℹ️ Le terme « informations traditionnelles » désigne toutes les infos que tu as l’habitude de consulter (Le Monde, 20 minutes, le JT de TF1, BFMTV…).

Pourquoi j’ai arrêté de regarder les informations traditionnelles ?

1. Elle tue la créativité

Voici ce qui m’a vraiment poussé à m’éloigner le plus possible des informations traditionnelles du style BFMTV, le 20h et compagnie.

Je ne sais pas si tu t’es déjà fait la remarque, mais les personnes qui manquent de créativité sont souvent celles qui consomment le plus d’information.

Cela s’explique très facilement. Pour résoudre des problèmes, prendre des bonnes décisions ou pour créer de nouvelles choses, nous avons besoin de créativité.

Pour développer cette dernière, nous devons tout d’abord avoir confiance en nous. En effet, c’est à partir de cette confiance que nous allons oser et explorer d’autres horizons.

Les informations traditionnelles sont rarement positives. On y parle de meurtres, de guerres, de pandémie, de grèves… Il n’y a rien de mal à ça, nous ne vivons pas dans un monde où tout est rose et où tous les habitants sont heureux. Soit dit en passant, nous n’habitons pas non plus dans un monde où tout le monde est malheureux.

En consommant l’actualité, tu es submergé par de la négativité et des échecs. Tu t’imprègnes de ces derniers et tu commences à croire que rien n’est possible et que la réussite appartient seulement à une élite.

Petit à petit, ta confiance en toi diminue.

Lorsque je consommais les informations, mon cerveau s’imprégnait de toute la négativité qui en découlait. Si bien qu’il m’était ensuite impossible de réfléchir à de nouvelles idées pour alimenter le blog et mes réseaux sociaux.

Je manquais cruellement de créativité.

2. Les informations tournent en boucle

On te répète les mêmes informations en boucle. Mais quelle perte de temps !

Quand tu l’as entendu une fois, pas la peine de le réentendre 2, 3, 6 ou 14 fois. Et crois-moi, tu as tout un tas d’autres choses beaucoup plus intéressantes que de regarder BFMTV raconter la même chose pendant toute la matinée.

Regarde un peu : si l’on s’imagine que tu t’informes 10 minutes le matin, 15 minutes dans la journée et que tu regardes le 20 h le soir (40 à 50 minutes), tu arrives à plus de 7 h par semaines passées à regarder les infos qui disent globalement toujours la même chose.

Dans une année, tu passes donc en moyenne 14 jours à suivre l’actualité. Finalement, ce sont 14 jours de perdus puisque ça ne t’a rien apporté si ce n’est de l’anxiété ou de la colère.

3. Elle favorise l’impuissance apprise

Tu n’as aucune maîtrise sur les événements que tu peux voir à la télé où sur les réseaux sociaux.

Il y a eu un accident de voiture ? D’accord, mais qu’est-ce que tu peux faire pour aider ? Il y a eu un attentat ? D’accord, mais comment peux-tu résoudre le problème ?

Tu vois ce que je veux dire ?

Attention ! Je ne suis certainement pas en train de te dire qu’il faut que tu deviennes insensible à tout ce qui se passe dans le monde. Tu ne dois pas t’enfermer dans ton petit monde et croire que la vie est rose. Ce serait d’ailleurs la pire chose à faire.

En revanche, voici la théorie que je soutiens : tu auras beau suivre les informations traditionnelles, cela ne changera rien aux événements passés. Au contraire, la surinformation favorise ce qu’on peut appeler l’impuissance apprise.

Schéma de l'impuissance apprise développée par les informations traditionnelles

D’après Wikipédia : c’est un sentiment provoqué par le fait d’être plongé de façon durable dans des situations en lesquelles l’individu ne peut agir.

Cela entraîne une baisse de motivation, des problèmes émotionnels, un comportement plus agressif et du mal à résoudre des problèmes (dû à la baisse de créativité).

4. Les informations traditionnelles t’empêchent de te concentrer

Lorsque tu vas au casino et que tu actionnes le levier de la machine à sous, tu ne sais pas si tu vas gagner de l’argent ou en perdre. C’est ce qui rend ce jeu aussi addictif.

L’information fonctionne comme le casino. De ce fait, il est très facile de tomber dans l’infobésité.

Lorsque nous ouvrons un journal (papier ou en ligne) et que nous consultons les réseaux sociaux, nous ne savons pas sur quelle information nous allons tomber. Va-t-elle être bien ou mal ?

Notre cerveau nous récompense avec de la dopamine lorsque nous consultons une nouvelle information.

Lorsque j’ai pris la décision d’arrêter de regarder les informations traditionnelles, j’ai pris conscience que si j’en consommais autant (1h par jour), c’est parce que je recevais sans cesse des notification sur mon téléphone de Twitter, Gmail (pour les newsletter des journaux que je recevais quotidiennement) et Google actualité.

Je me suis rendu compte qu’il ne se passait pas 1 h sans que je sois interrompu pour une nouvelle information. Cela engendrait :

  • une baisse de la mémorisation : je ne savais plus où j’en étais dans ce que j’étais en train de faire ;
  • un jugement moins approfondi : sur Twitter, je me contentais généralement d’un seul tweet pour me faire une idée sur un événement (ce qui n’est bien évidemment pas assez) ;
  • j’étais plus souvent en retard et j’oubliais beaucoup de choses ;

Finalement, j’étais déconcentré pour un rien et je comprenais beaucoup moins le monde qui m’entourait. Ce qui est assez marrant quand on pense à toutes les actualités que je pouvais consommer.

5. Elle favorise la désinformation

Nous sommes tous plus connectés que jamais. En un clin d’œil, il est possible savoir ce qui se passe de l’autre côté de notre magnifique planète bleue.

Le principal problème à ce nouveau monde ultra-connecté, ce sont les algorithmes des réseaux sociaux.

Ces derniers obligent les médias à nourrir la culture du clic et à jouer avec tes émotions. Pour cela, les médias sortent l’info de son contexte pour générer le plus d’interactions et de partages possibles.

Ce n’est donc pas en étant tout le temps connecté sur les médias que tu seras plus cultivé et que tu ne louperas pas l’actualité. Au contraire, tu finiras par croire à des choses qui sont fausses et non-approfondies.

Je te conseille d’avoir du recul sur ce que tu peux voir ou entendre. Mène toujours tes propres recherches si un sujet t’intéresse vraiment.

Pour le reste, laisse tomber. Ne parle pas de ce que tu ne sais pas (surtout quand tu as juste lu le titre d’un article et que tu penses avoir l’information complète).

Par quoi ai-je remplacé les informations traditionnelles ?

Je mentirais si je te disais que j’ai complètement arrêté de suivre l’actualité.

En réalité, je pense que la suivre est très important afin de savoir ce qu’il se passe autour de toi ou dans les autres régions du monde.

Étant soucieux de mon bien-être et pour toutes les raisons que je t’ai exposées ci-dessus, j’ai compris que suivre l’actualité traditionnelle n’allait pas favoriser mon lâcher-prise.

Avec le temps, j’ai donc appris à me tenir informé uniquement des domaines qui m’intéressent. Et ce, de manière sélective.

Ensuite, je fais confiance aux autres. En effet, il y aura toujours quelqu’un de ton entourage pour te tenir au courant de l’actualité.

J’ai décidé qu’il n’était pas grave de ne pas être à la page sur un sujet.

Voici comment j’ai fait, pour arrêter de regarder les informations traditionnelles en 3 étapes :

1. Nettoyage du téléphone

Nous passons beaucoup de temps sur nos téléphones. La probabilité que tu cliques sur une notification relative aux actualités est donc extrêmement élevée. Prends le temps de désactiver toutes ces notifications.

Ensuite, cache ou supprime les applications d’actualités de ton téléphone. De cette manière, lorsque tu voudras accéder à une information, tu seras obligé de mener tes propres recherches.

De mon côté, c’était principalement Twitter qui m’envoyait régulièrement des tweets sur l’actualité (et même de comptes auxquels que n’étais pas abonné).

Pour la petite anecdote, ce nettoyage m’a permis de diminuer le temps que je passe sur mon smartphone et d’améliorer ma productivité.

2. Choisir des sources d’informations positives

Avec tout ce qu’on peut voir à la télé (ex : au 20h) ou en ligne (ex : 20 minutes), on pourrait croire qu’il ne se passe rien de positif dans le monde.

Ce n’est pas en se répétant tout le temps que tout va mal que les choses changeront !

Tu serais étonné de voir la quantité de bonnes nouvelles qu’il peut y avoir tous les jours sur Terre (bonnes initiatives, inventions écologiques…).

Spoiler alert : il y a plus de bonnes que de mauvaises nouvelles.

Voici ma sélection des informations positives qui feront de toi une personne moins anxieuse et plus heureuse :

3. Prendre du recul sur les informations traditionnelles

Pour tout ce qui est des informations traditionnelles, je tente de prendre beaucoup de recul sur ce que peux lire.

En général, les médias se concentrent sur « les faits ». Ils expliquent rarement pourquoi telle ou telle chose est arrivée.

Et c’est dommage. Il est pourtant très intéressant de savoir pourquoi une personne a agi de cette manière.

En effet, c’est comme ça que tu peux réussir à t’ouvrir aux autres et comprendre comment le monde fonctionne.

Ne te base jamais uniquement sur les faits pour te faire un avis !

En résumé

  • 89 % des Français se sentent stressé ;
  • les personnes qui manquent de créativité sont souvent celles qui consomment le plus d’information ;
  • dans une année, tu passes en moyenne 14 jours à suivre l’actualité (infobésité) ;
  • tu auras beau suivre les informations traditionnelles, cela ne changera rien aux événements passés ;
  • l’information est une drogue, car elle fonctionne comme le casino. Nous ne savons jamais sur quelle information nous allons tomber ce qui génère de la dopamine (molécule du plaisir) ;
  • pour lutter contre les algorithmes, il arrive que les médias sortent l’info de son contexte pour générer le plus d’interactions et de partages possibles ;
  • suivre l’actualité traditionnelle ne va pas favoriser ton lâcher-prise ;

Et toi, est-ce que tu suis les informations ? Combien de fois par jour que les consultes-tu ? Penses-tu être atteint d’infobésité ?

2 livres audio gratuits

En souscrivant aux 30 jours d’essai gratuits d’Amazon Prime, tes 2 premiers livres audio sont gratuits. Après, un livre audio de votre choix par mois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

Merci ! Tu peux aller voir tes emails

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

 

- Comment facilement sortir de ta zone de confort

- Comment avoir des objectifs qui te correspondent vraiment

- Mon tracker d'habitudes

 

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest