fbpx

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ?

par Développement personnel

Bienvenue sur 30 jours pour réussir ! Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir mon livre numérique qui t’explique comment te dépasser au quotidien ainsi que mon trackeur d’habitudes : clique ici pour télécharger le livre et le tracker d’habitudes gratuitement

70 % de la population doutera un jour de ses compétences à cause du syndrome de l’imposteur.

Tu n’auras jamais l’impression d’être totalement à ta place et d’être totalement légitime dans ce que tu fais.

Par exemple, je suis actuellement en train de me demander qui je suis pour te donner tous les conseils que je m’apprête à t’offrir.

Tout le monde ressent ça ou va ressentir ça au moins une fois dans sa vie.

Mais la vérité, c’est que nous nous améliorons tous de jour en jour. Nous n’avons pas besoin d’être parfaits pour réussir dans la vie.

En théorie, c’est simple, tout ce que tu as à faire est d’acquérir toujours plus d’expérience en apprenant des autres ainsi que de tes erreurs.

Cependant, dans la pratique, c’est beaucoup plus complexe que ça. En effet, de nombreuses personnes ont peur de se lancer et n’osent pas avancer. Elles ne se sentent pas légitimes.

On dit qu’elles sont atteintes du syndrome de l’imposteur :

  • elles dévalorisent leurs compétences/elles ont l’impression de ne pas en avoir ;
  • elles ont l’impression de se faire juger ;
  • de plus, lorsqu’elles réussissent, elles se persuadents que c’est un coup de chance mais que c’est en aucun cas grâce à leurs qualités ;

Je vais te dire quelque chose de très important : je ne crois pas en la chance, je crois en toi !

Et si tu es cette personne, dans cet article je souhaite te libérer de ce syndrome de l’imposteur grâce à 5 règles à appliquer au quotidien.

Syndrome de l’imposteur : es-tu concerné(e) ?

D’après Wikipédia, voici la définition du syndrome de l’imposteur :

Les personnes atteintes du syndrome de l’imposteur, appelé aussi syndrome de l’autodidacte, phénomène de l’imposteur, expérience de l’imposture, expriment une forme de doute maladif qui consiste essentiellement à nier la propriété de tout accomplissement personnel. Ces personnes rejettent donc plus ou moins systématiquement le mérite lié à leur travail et attribuent le succès de leurs entreprises à des éléments qui leur sont extérieurs (la chance, leurs relations, des circonstances particulières). Elles se perçoivent souvent comme des dupeurs-nés qui abusent leurs collègues, leurs amis, leurs supérieurs et s’attendent à être démasquées d’un jour à l’autre.

Plusieurs signes permettent de reconnaître un syndrome de l’imposteur.

Autrement dit, tu en souffres probablement si tu te reconnais dans une de ces affirmations :

  • Tu attribues le succès de ton travail à des éléments extérieurs. C’est-à-dire que la réussite ne t’appartient jamais. Bien que tu y as participé, c’est toujours grâce aux autres, à la météo, au Covid (😉), etc. ;
  • Tu remets sans cesse en question tes capacités et tes compétences. Tu doutes énormément de toi ;
  • Ou encore, tu as l’impression qu’on va se rendre compte de ton manque de compétence et qu’on va te punir pour ça (licenciement, mauvaise note, on va être déçu, etc.) ;

Nous doutons sans cesse de nos compétences.

Et bien que, dans la plupart des cas, ce ne soit pas dérangeant, il arrive que ça soit réellement handicapant.

Cet handicap t’empêche de t’épanouir aussi bien professionnellement que personnellement.

Vaincre le syndrome de l’imposteur

Mais ne t’inquiète pas, il est possible de s’en sortir !

En effet, dans les prochaines lignes, je vais te dévoiler quelques règles simples et applicables au quotidien.

La seule chose que tu auras à faire, c’est de les appliquer (c’est vraiment important).

1. Tu n’as pas besoin d’être un expert pour être accepté

Pour commencer, tu dois être honnête avec toi-même et avec les autres.

Même si c’est ce qu’on veut te faire croire, tu n’as pas besoin d’avoir un bac+5, une grande maison et un travail qui rémunère bien pour réussir ta vie.

Tout le monde n’a pas forcément envie de cette vie-là. Peut-être que tu n’as pas envie de ça. Peut-être que toi, tu veux vivre de ta passion.

Les lecteurs de cet article ont également lu : comment trouver sa passion ? (elle est déjà en toi)

La bonne nouvelle, c’est qu’on ne t’y oblige pas. On veut te faire croire que c’est la clé de la réussite, mais c’est simplement parce que nous aimons ranger les personnes dans des cases.

En fait, tu n’as absolument pas besoin d’être reconnu pour réussir et encore moins pour être accepté par ta famille et tes amis.

SI tu souhaites créer ton entreprise, changer de boulot ou aller dans l’école que tu vises depuis longtemps, mais que tu as l’impression de ne pas avoir assez de compétences, voilà ce que tu devrais dire :

“Je sais que je n’ai pas encore toutes les compétences nécessaire mais j’y travaille. Si vous voulez, on peut se faire des points tous les X temps pour vous partager mon avancée.”

2. Dresse ta liste d’oppositions

Dresse ta liste d'oppositions

Tu doutes de tes compétences ? Tu ne te sens pas légitime ?

Il est grand temps de faire le ménage dans tes pensées et de remettre en cause tes doutes.

Cela va notamment te permettre d’éliminer quelques croyances limitantes en cours de route.

  • Etape 1 :

Pour dresser ta liste d’oppositions, tu dois dans un premier temps te poser cette simple question : « Pourquoi je n’ose pas [insérer ici ce que tu n’oses pas faire] ? »

Exemples :

  • “Pourquoi je n’ose pas quitter mon job ?” ;
  • “Pourquoi je n’ose pas participer à une conférence (en tant qu’orateur) ?” ;
  • Étape 2 :

Maintenant, répond à cette question en écrivant tout ce qui te passe par la tête (manque de confiance en toi, pas assez de compétence, pas assez de temps, tu penses que ce n’est pas assez bien pour toi, etc.).

Par exemple : “je n’ose pas quitter mon job parce que je n’ai pas encore assez de compétence pour me lancer à mon compte.”

  • Étape 3 :

Maintenant que tu as toutes tes mauvaises raisons qui font que tu n’arrives pas à vaincre le syndrome de l’imposteur, mets-les en doute.

Cherche des contre-arguments.

Par exemple : “je pourrais quitter mon job parce que j’ai des personnes qui pourraient m’épauler au début et parce que ça fait plus d’un an que je me renseigne. J’ai donc assez de bagages.”

Fais cet exercice.

Ne lis pas la suite tant que tu ne l’as pas appliqué.

C’est bon ?

Toutes mes félicitations, tu viens juste de te prouver à toi-même que tu es tout à fait capable de le faire et que tu mérites de réussir !

3. Prends conscience de tes connaissances

Tu ne t’imagines même pas tout ce que tu as déjà appris depuis que tu es né(e).

Tu ne te l’imagines pas parce que tu ne prends tout simplement pas le temps de le faire. Pourtant, si tu le faisais réellement, tu verrais que tu mérites tout ce qu’il t’arrive.

Ainsi, au lieu d’essayer d’en apprendre toujours plus en te disant que tu n’es pas déjà assez prêt(e) :

  • ressors tes diplômes/relevés de notes ;
  • ressors tes confirmations de participations à des ateliers ou à des conférences ;
  • regarde tous les livres que tu as déjà lu ;
  • souviens-toi de tous les documentaires/films que tu as déjà regardé ;

Finalement, tu as déjà assez d’expériences. Tu n’es pas personne. TU ES TOI !

Et bien qu’il ne faille jamais cesser d’apprendre, tu es déjà assez.

Tu n’as rien d’un imposteur.

Les lecteurs de cet article ont également lu : ma méthode en 5 étapes pour apprendre vite et bien

4. Cesse de vouloir plaire à tout le monde

Cesse de vouloir plaire à tout le monde

Lorsque tu souffres du syndrome de l’imposteur, tu veux rentrer dans un moule afin d’être comme tout le monde.

De cette manière, tu penses pouvoir éviter le jugement.

Cependant, tu oublies une chose fondamentale : nous sommes 7 milliards d’êtres humains sur Terre.

Il n’est tout simplement pas possible de plaire à tout le monde :

  • nous avons des objectifs différents ;
  • des visions différentes ;
  • et nous avons tous une vision de la réussite différente ;

À moins de vivre sur une île déserte, tu ne pourras pas éviter le jugement.

En revanche, tu peux changer la façon dont tu perçois ce dernier. Pour cela, tente de comprendre le jugement que les gens t’apportent.

D’après-toi, pourquoi le font-ils ?

Est-ce vraiment important pour toi qu’on te juge sur ça ? SI oui, pourquoi ?

Passe plus de temps avec les personnes qui comptent vraiment pour toi.

Je te parle de ces personnes qui t’aident à aller de l’avant, qui te soutiennent, qui t’inspirent…

Ils t’aideront à être toi-même et à t’accepter tels que tu es.

Les lecteurs de cet article ont également lu : comment être différent(e) et se libérer du regard des autres ?

5. Apprends à être imparfait(e)

Dans la vie de tous les jours, être imparfait(e) et s’en rendre compte est un véritable atout.

Si je pousse mon raisonnement, c’est même ce qui va t’aider à être parfait(e). Ou encore, à devenir la meilleure version de toi-même.

Avant que je m’explique, fais-moi confiance et applique ce que je vais te demander de faire :

  • Dresse la liste de toutes tes forces/points forts ?

Ne te juge pas, quand je dis « toutes tes forces », c’est vraiment toutes tes forces.

Si tu sais ramasser tes chaussettes avec tes pieds, c’est une force. Pas tout le monde sait le faire.

  • À présent, dresse la liste de toutes tes imperfections.

J’entend par là, tout ce que n’ai pas (beau/belle, cadre,…) et tout ce que tu n’as pas (un bon diplôme, des compétences dans le domaine de la vente, de l’argent…).

En quoi cela va t’aider à devenir parfait(e) ? J’y viens, deux minutes papillon.

Grâce à ces deux listes, tu as conscience de qui tu es, ce que tu fais et ce que tu as.

Tu peux donc t’en inspirer pour t’améliorer. Garde tout de même à l’esprit qu’il est complètement inutile de corriger toutes tes imperfections.

En effet, si tout le monde faisait de même, nous serions une société « parfaite » qui n’a plus aucun besoin et plus aucun désir. Ça ne serait pas si joyeux que ça.

Ainsi, corrige simplement ce qui peut facilement être corrigé et accepte le reste.

Perfectionne-toi ensuite encore plus dans ce que tu sais déjà faire. Et ne cesse jamais de te former.

Et justement, si tu le souhaite, j’ai écris un article traite de ce sujet.

Utilise ton super pouvoir pour vaincre le syndrome de l’imposteur

Tu as un super pouvoir.

Ce dernier n’est donné qu’aux humains. Du moins, c’est nous qui arrivons le plus à nous en servir pour favoriser notre développement.

Ce super pouvoir, c’est le fait d’être capable de mettre en pratique ce qu’on nous montre.

Tu es déçu(e) ? Tu ne devrais pas ! Ce super pouvoir te permet de devenir n’importe qui, n’importe quand.

Ce que je veux te dire, c’est que la théorie est un très bon début, mais c’est complètement inutile si tu ne l’appliques pas ensuite.

C’est comme lorsque tu lis un livre de développement personnel. Le lire est déjà un grand pas et t’aidera à te développer intellectuellement, mais l’appliquer t’aidera à devenir meilleur(e) dans tous les domaines de la vie.

Alors, sois un bon sceptique et applique ce que tu viens de lire.

Fais ce qui te fait peur. Lance-toi le challenge de faire ce pour quoi tu ne te sens pas légitime :

  • change de travail ;
  • demande à ton patron une augmentation de salaire ;
  • postule dans l’école de tes rêves ;
  • créer ta propre entreprise ;
  • sors ton premier podcast/ta première vidéo ;

Pour t’aider dans cette démarche, revois les 5 règles précédentes.

Conclusion

Le syndrome de l’imposteur correspond au fait de ne pas réussir à reconnaître ses valeurs, d’éprouver un sentiment d’infériorité ou d’illégitimité, d’avoir une mauvaise estime de soi, de ressentir du stress ou encore de la honte.

En général, la personne atteinte de ce syndrome a aussi un fort besoin de reconnaissance.

Il est tout à fait possible de s’en débarrasser en suivant ces 5 règles :

  • Tu n’as pas besoin d’être un expert pour être accepté ;
  • Dresse ta liste d’oppositions ;
  • Prends conscience de tes connaissances ;
  • Cesse de vouloir plaire à tout le monde ;
  • Apprends à être imparfait(e) ;

Si tu souhaites en découvrir plus sur moi, n’hésite pas à rejoindre mon groupe Telegram. J’y partage mes pensées, des cours audios ainsi que quelques astuces pour changer de vie (productivité, remise en question…).

Clique ici pour rejoindre le groupe Telegram


2 livres audio gratuits

En souscrivant aux 30 jours d’essai gratuits d’Amazon Prime, tes 2 premiers livres audio sont gratuits. Après, un livre audio de votre choix par mois.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

Merci ! Tu peux aller voir tes emails

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

 

- Comment facilement sortir de ta zone de confort

- Comment avoir des objectifs qui te correspondent vraiment

- Mon tracker d'habitudes

 

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest