Réchauffement climatique, émissions de CO2, pollution, fin du monde, réduire son empreinte carbone, … Ces mots raisonnent dans nos têtes de plus en plus souvent. Cet été (2019 pour ceux qui me lisent plus tard), vous avez sûrement succombés à de fortes chaleurs. On parle d’une Terre vivant sa période la plus chaude depuis 2 000 ans. Alors ce n’est pas le défi d’un petit blogueur qui va changer la donne, mais plus nous sommes nombreux à partager un nouveau mode de vie et mieux notre planète bleue se portera.

Les scientifiques sont pourtant formels depuis quelques années déjà, si nous ne changeons rien à nos habitudes, nous courons à notre perte et à la prochaine extinction de masse. Peut-être serait-il temps de sauver notre belle planète ?

Je sais bien que je ne suis pas encore un gros blogueur ou encore que le réchauffement climatique n’a pas vraiment de rapport avec le thème de mon blog mais je pense qu’il est nécessaire d’en parler et de lancer le challenge : sauve ta planète !

La planète, vous la voulez bleue ou bien cuite ?

Avant de vous exposer en quoi va consister ce défi qui, même s’il est présenté comme un défi 30 jours, va au moins durer une vie, je voudrais qu’on mette un peu les choses aux claires sur
le réchauffement climatique. Et plutôt deux fois qu’une je
dirais ! 😀

Premièrement, qu’on parle de réchauffement climatique, de réchauffement planétaire, de réchauffement global ou encore de dérèglement climatique, sachez que c’est la même chose ! Pour le moment je pense que c’est assez simple ! 😉

Pour votre culture personnelle, et parce que nous sommes sur un blog de développement personnel et que nous aimons nous cultiver, les scientifiques parlent de réchauffement climatique dit d’origine anthropique (d’origine humaine). On parle donc ici d’une hausse des températures non pas liées à des causes naturelles mais plutôt économiques et industrielles.

Grâce aux scientifiques du GIEC (Groupe International d’Experts sur le Climat), nous savons aujourd’hui que se sont majoritairement les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine qui influence autant notre climat.

Ces émissions viennent généralement de la production d’énergie et de carburant, de la déforestation, de l’agriculture et de l’élevage.

Une prise de conscience bien trop faible

Aujourd’hui, pour un bon nombre d’entre nous, le problème du réchauffement climatique n’est qu’une notion très lointaine qui implique seulement une hausse des températures. Pourtant, des problèmes bien plus graves se cachent derrière ce phénomène. Voyons-en quelques-uns sans forcément trop nous attarder dessus :

Un bouleversement de l’écosystème

Si vous pensiez que la hausse des températures allait seulement toucher votre corps, vous vous mettez le doigt dans l’oeil ! En tant qu’humain, nous pouvons très facilement nous habituer à une hausse de quelques degrés. En revanche, l’écosystème lui ; pas du tout. Ainsi, une hausse des températures c’est surtout des phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes. Vous avez peur des orages ? Craignez donc les tornades, les inondations, les orages supercellulaires et compagnie.

On parle aussi d’une augmentation du niveau des océans, terminées vos vacances aux caraïbes ! Ou alors pensez à prendre masques et tubas : la plage se trouvera sous l’eau. Mais ce n’est pas terminé, le réchauffement global, c’est aussi l’acidification et la désoxygénation des océans. Concrètement, ça signifie la mort des coraux et donc de centaines d’espèces marines qui y vivent, la fin de la forêt Amazonienne (#PrayForAmazonia) et encore d’autres bouleversements. Je vous invite d’ailleurs à lire ce billet si vous voulez en savoir plus sur ce lien.

Une crise économique

Depuis déjà quelques années, le réchauffement climatique a eu des conséquences sérieuses : canicules, sécheresse, météo extrême, inondations, incendies, …Le réchauffement est un souci pour l’économie mondial car celui-ci peut par exemple entraîner des migrations forcées de grande échelle, aggraver des tensions pour les pays dans des zones arides bordant des fleuves. Le changement climatique ne ferait que créer des tensions supplémentaires sur la ressource.

Avec un changement aussi radical, c’est aussi les récoltes qui rendent la production de certains produits difficile. Ceci pourrait engendrer, ou engendre déjà dans certains pays, des crises sur le prix de matières premières, des famines ainsi que des conflits sociaux.

A l’intention des climato-sceptiques

Le réchauffement climatique n’est pas un mensonge inventé par les Etats, les élites ou les médias. Ce n’est pas non plus un phénomène naturel. Sur ce dernier point, énormément de travaux, dont ceux de Keeling, du GIEC ou même d’indépendants ont prouvé que ce changement climatique est bien d’une origine humaine.

Ensuite, certains pensent que le CO2 rejeté dans l’air à la suite de l’activité humaine ne modifie ni le climat ni l’écosystème. Certains scientifiques disent même que le CO2 émis par les humains est absorbé par l’océan et par les plantes. Ceci est vrai mais cette absorption ne se fait pas assez rapidement et n’est donc pas régulée.

Enfin, certes la climatologie est une science extrêmement complexe mais il n’est pas impossible de prédire les conséquences de l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. D’ailleurs, jusqu’à présent et d’après l’E-RSE, les conséquences du changement climatique et de la hausse des températures sont assez proches de la réalité.

Si vous êtes toujours sceptique par rapport au changement climatique, je ne peux que vous conseiller de suivre ces différents liens :

Le défi « Sauve ta planète »

Il est maintenant grand temps de tout mettre en œuvre pour ne pas griller dans quelques années. Pour cela, je vais vous proposer un défi d’une durée de 30 jours (eh oui comme d’habitude) avec tous les jours, un petit geste à faire pour sauver ta planète. Je ne vais pas non plus vous demander la lune mais il faudra tout de même que vous fournissiez un peu d’effort. De toute façon, un challenge sans challenge ça ne sert à rien pas vrai ?

Jour 1 : Extinction des feux

Saviez-vous qu’environ 20% de l’électricité consommée en Europe est consacrée à l’éclairage ?

Si vous avez l’habitude comme moi de laisser vos lumières allumées, essayez d’éteindre vos lumières dès que vous sortez d’une pièce, même si vous savez que vous allez y revenir dans 2 mins. Ça sera quelques centimes en moins sur votre facture d’électricité en plus ! 😀

Pour ceux qui ont déjà cette habitude, il n’y a pas de soucis, j’ai aussi quelque chose pour vous ! Nous avons souvent plusieurs sources lumineuses dans une même pièce, et si vous n’en allumiez qu’une seule ? Avez-vous vraiment besoin d’autant de lumière ?

Jour 2 : Rouler vert

Jour 2 c’est journée transport vert ! Si votre lieu de travail n’est pas loin de chez vous et que le temps le permet ou que vous vous sentez courageux(se), prenez le vélo. Ceci évitera toute pollution car votre empreinte carbone sera nulle mais aussi cela vous fera économiser un peu d’essence (et faire du sport par la même occasion !)

Si votre lieu de travail est trop loin de votre foyer (ou que vous n’êtes pas courageux(se)) alors prenez les transports en commun. En plus, aujourd’hui il y a de plus en plus de transports électriques. Cela vous évitera de gaspiller votre essence et enlèvera une voiture de la circulation.

Jour 3 : Acheter en vrac

Comment ça vous ne savez pas ce que ça signifie ? Acheter en vrac vous permet d’acheter le produit de votre choix dans la quantité de votre choix (éviter le gaspillage), réduire le nombre d’emballage et d’acheter des produits de meilleure qualité à des prix bien inférieurs à la moyenne.

Si c’est votre première fois, sachez qu’il faut un peu tout prévoir à l’avance. En effet, vous devez vous munir de sacs ou de tupperware vous-même. Cela implique qu’il faut savoir à l’avance exactement ce dont vous avez besoin.

Renseignez vous autour de vous pour savoir quel commerçant ou restaurateur vend son stock de fin de journée en vrac. Je ne peux que vous conseiller pour cela l’application Too Good To Go qui fera très bien le travail !

Jour 4 : Stop à la pub !

Si vous n’en possédez pas encore, posez un sticker stop pub sur votre boîte aux lettres. Cela vous enlèvera plus de 20kg de déchet ce qui n’est absolument pas négligeable !

Nous n’y pensons pas tous forcément car c’est invisible mais il est bon de vider se boîte mail de temps en temps aussi. C’est le bon jour pour le faire d’ailleurs ! Un mail à besoin d’énergie pour être envoyé mais en consomme encore une fois qu’il est arrivé à son destinataire s’il ne le supprime pas.

L’envoi d’un simple mail avec un pièce jointe équivaut à une consommation de 25 watts par heure. En une heure, plus de 12 milliards de mails sont envoyés… Nettoyez donc votre boîte mail dès maintenant. Et si cela vous intéresse, apprenez un envoyer un mail écolo : https://www.arobase.org/ecole/email-ecolo.htm

Jour 5 : Se laver sans gaspiller

Nous aimons tous, ou presque, prendre du temps sous la douche ou encore dans son bain. Pourtant, vous devez bien vous en douter, c’est très mauvais pour la planète (et aussi pour votre compte en banque d’ailleurs si vous êtes celui qui paie les factures).

Si aujourd’hui vous vouliez prendre un bain : prenez une douche. Et si vous alliez prendre une douche (option valable aussi pour les personnes qui voulaient prendre un bain mais qui vont êtres contraints à prendre une douche), prenez 3 minutes maximum.

Vous avez juste besoin de vous laver, pas de devenir un poisson ! Alors mouillez vous pendant 1 minute, utilisez la seconde pour vous savonner et la dernière pour vous rincer. C’est tout à fait possible est c’est en réalité assez ludique à faire car ça permet de se lancer un petit défi solo ! 😀

Jour 6 : Acheter une gourde en inox

Promis c’est le seul achat du défi. Je vous promets que ça sera d’ailleurs très vite rentabilisé. Par an, un seul humain consomme en moyenne 7 kilos bouteilles en plastique, c’est énorme, cher et polluant.

C’est pour ces trois raisons qu’il faut tout de suite acheter une gourde. Cette dernière ne pollue pas (sauf un peu à sa fabrication) et est réutilisable à l’infini ! C’est donc une énorme économie sur le long terme. C’est aussi une très bonne solution si vous voulez arrêter de boire de l’eau polluée. En effet, le plastique contamine l’eau ou tout autre boisson placée dans la bouteille.

Je peux donc vous conseiller cette gourde qui est de bonne qualité et que, je trouve, à un design assez épuré 😉

Jour 7 : Mettre de l’eau dans la chasse d’eau

Il ne me semble pas que quand vous tirez la chasse d’eau
vous avez besoin d’autant d’eau. Il existe un geste très simple à mettre en
place pour limiter le débit d’eau de vos toilettes.

Prenez une bouteille en plastique, la dernière qu’il vous restera puisque vous avez déjà acheté une gourde 😉. Remplissez la d’eau et placez la dans le réservoir de vos toilettes. Vous allez économiser ainsi en moyenne 1,5L d’eau par chasse d’eau.

Jour 8 : Récupérer l’eau de cuisson

Toujours sur la thématique de
notre or bleu, si vous faîtes bouillir de l’eau pour vous faire à manger, ne
videz pas l’eau dans votre évier. Utilisez-la plutôt pour arroser vos plantes.

Cela vous évitera de re gaspiller de l’eau pour les arroser. Faire tout d’un seul coup est donc beaucoup plus astucieux. Vous pouvez aussi l’utiliser comme un produit d’entretien. Cela vous évitera d’utiliser des produits chimiques et abrasif. Versez simplement cette eau très chaude sur un évier de cuisine ou une plaque de gazinière, laissez agir et frottez.

Jour 9 : Ramener ses médicaments périmés à la pharmacie

Ne jetez surtout pas vos médicaments périmés à la poubelle ! Vous risquez de polluer les eaux de surface et les eaux souterraines. Sachez aussi qu’un médicament périmé présente un gros risque d’intoxication.

Pensez donc à ramener vos médicaments à la pharmacie. Ces dernières sont dans l’obligation de vous les reprendre.

Jour 10 : Utiliser un moteur de recherche écoresponsable

Et si surfer sur internet faisait du bien à la planète ? En fait c’est déjà possible grâce à certains moteurs de recherche qui vont utiliser leurs bénéfices pour faire des dons sur l’environnement. Je vais prendre l’exemple d’Ecosia (car à l’heure où j’écris cet article, 7% de mes lecteurs viennent sur mon blog grâce à ce moteur de recherche).

Ecosia est un moteur de recherche qui va récupérer 80% de ses bénéfices pour planter des arbres. Si vous vous posez la question, les bénéfices sont générés, principalement, grâce à de la pub.

Jour 11 : Couper sa box Internet pendant une absence

Saviez-vous qu’une box allumée 24h/24h c’est 30€ par an ? Couper sa box 8h (pendant la nuit) c’est 20€ par an et couper sa box 16h par jour c’est 10€ par an ? Faisons donc des économies en coupant notre box pendant que nous n’en avons pas besoin.

En plus, la planète aussi nous remerciera. Une box consomme entre 143 et 283 kilowatt/an et seulement 28% de l’électricité consommée est réellement utilisée. Faites donc un petit geste pour la planète et coupez vous d’internet !

Jour 12 : Déconnectez-vous

Je suis sûr que pour une grande majorité d’entre vous, une fois votre téléphone chargé, vous le débranché mais vous laissé le chargeur sur la prise. Pensez à le débrancher pour éviter des
factures trop salées mais aussi pour limiter la consommation énergétique.

Pour ceux qui laissent leur téléphone charger toute la nuit ; cela abîme énormément la batterie et
vous oblige donc à acheter un nouveau téléphone très souvent. Pensez à la pollution que produit un smartphone à sa construction.

Jour 13 : Faire le tri

Si comme moi, vous avez beaucoup de choses que vous ne mettez plus dans vos armoires, alors il est grand temps de faire le tri dans vos affaires ! Sortez tous les habits que vous ne mettez plus (ou même des objets que vous n’utilisez plus) et vendez-les pour vous faire un peu d’argent de poche. Bien sûr, l’idéal serait de donner vos biens à des proches ou à des associations 😀

Si tout le monde faisait ce petit geste, il y aurait une grosse diminution du shopping et donc forcément ; une diminution du transport de marchandise. Et puisque nous sommes sur un blog de développement personnel ; faire le tri permet aussi de se sentir plus libre et en somme, plus heureux.

Jour 14 : Manger des aliments de saison

Et si nous choisissions l’import d’aliments d’autres pays vers nos grandes surfaces ? Il faudrait tout
simplement privilégier les aliments de saison et qui seraient donc cultivés proches de chez nous. Ainsi, nous pourrions limiter tous ces trajets en avion !

Privilégier les aliments de saison c’est aussi lutter contre une agriculture énergivore : diminution
des produits cultivés sous serre chauffées par exemple.

Jour 15 : Prendre une douche bio

Nous sommes très nombreux (trop nombreux) à utiliser un gel douche pour nous laver. Pourtant, il est possible là encore de faire un petit geste pour la planète en utilisant du savon solide (bio de préférence).

Le gel douche contient de nombreux produits potentiellement dangereux pour l’environnement et votre santé. Je pense notamment à l’huile de palme. Mais surtout votre peau vous remerciera car le savon solide hydrate et adoucit la peau 😀

Jour 16 : Journée sans animaux

Greenpeace dit qu’une personne devrait consommer au maximum 12kg de viande et 26kg de lait par an. Je ne sais pas pour vous mais moi je suis vraiment très TRES loin du compte. C’est pourquoi aujourd’hui je vais vous demander de faire un petit effort et de ne pas consommer de viande, d’œufs ou encore de produits laitiers.

L’élevage est, en grande partie, responsable de la déforestation et donc du réchauffement de notre planète. Consommer moins de cette nourriture revient donc à favoriser la reforestation.

Jour 17 : Faire un don à une association pour la planète

Aujourd’hui il existe de nombreuses associations pour lutter contre le réchauffement climatique. Faire un don à l’une d’entre elles et une bonne idée si vous voulez vraiment aider notre belle planète bleue à vivre plus longtemps !

Côté dev perso, donner rend heureux alors il ne faut pas s’en priver 😀 Le truc qui est bien avec les dons c’est vous pouvez donner très peu, c’est déjà énorme et ça encouragera votre entourage à faire de même. Donc pour une association, donner peu c’est donner beaucoup.

Jour 18 : Manger local

Manger local c’est lutter contre de nombreux transports polluants pour faire venir vos produits. En effet, le transport représente 14% des rejets de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Ainsi, en consommant des produits de votre région vous réduisez la distance parcourue par vos aliments.

Mais ce n’est pas tout ! Manger de cette manière c’est aussi redécouvrir votre région et aussi soutenir l’économie locale et ainsi préserver le patrimoine.

Jour 19 : Couper le chauffage pour ne pas mourir de chaud

Quand vous vous absentez pour des vacances, pour aller travailler ou tout simplement quand vous dormez, il ne sert à rien de laisser allumer le chauffage. Cela reviendrait, à prendre des douches de plus de 10 mins ; c’est agréable mais ça consomme énormément !

En revanche, faîtes attention de ne pas descendre en dessous des 14 degrés. En effet, quand vous allez ensuite rallumer votre chauffage, vous consommerez bien plus que si vous aviez juste baissé le chauffage pour garder votre foyer au-dessus des 14 degrés.

Jour 20 : Couvrir sa casserole

Saviez-vous que couvrir votre casserole quand vous faîtes à manger c’est consommer 30% d’énergie de moins que d’habitude ? En effet, quand vous faites cela, la pression et la chaleur à l’intérieur augmentent plus vite grâce à la vapeur qui reste emprisonnée.

Ainsi, vous allez faire un petit geste pour la planète mais vous allez aussi pouvoir manger bien plus vite ! Pas mal non ?

Jour 21 : Rouler vert

Bravo vous avez fait les 20 premier jours du défi ! Il ne vous en reste plus que 10. Pour ces 10 derniers, nous allons tout simplement reprendre les jours les plus compliqués mais aussi ceux qui font le plus de bien à la planète ! Accrochez-vous 😀

Je sais que se rendre au travail (ou ailleurs) en transports en commun ou en vélo n’est pas simple mais c’est si bon pour l’environnement !

Jour 22 : La douche de 3 mins

Consommation d’eau : minimum / Economies : maximums. C’est bien la douche de 3 minutes qui vous attends aujourd’hui ! Pourquoi ne pas faire mieux en battant votre record de la dernière fois ?

Jour 23 : Déconnectez-vous

J’ai voulu mettre ce jour dans les plus compliqués car pour moi : il est compliqué ! Voir la batterie de mon téléphone en dessous des 90% est un supplice.

Mais aujourd’hui, il faut penser à débrancher vos smartphones et à ne surtout pas les laisser branchés une fois la batterie pleine. Souvenez-vous : vous allez casser votre batterie et consommer de l’électricité inutilement.

Jour 24 : Acheter en vrac

Je ne sais pas si vous avez apprécié l’expérience mais en tout cas : on recommence aujourd’hui. Cette fois-ci, penser à prendre un tupperware et organisez-vous mieux que la fois dernière 😀

Jour 25 : Couper sa box internet

Pas simple de se réveiller et de devoir rallumer sa box, pas vrai ? Pourtant pensez aux économies que vous pouvez faire et au bien que vous pouvez faire à la planète.

Jour 26 : Extinction des feux

Vivre dans le noir n’est finalement pas si terrible. D’autant plus que je ne vous demande pas d’éteindre toutes les lumières mais seulement celles qui ne servent à rien comme celles des autres pièces de votre maison ou de votre appartement par exemple.

Jour 27 : Récupérer l’eau de cuisson

Ce petit geste ne peut pas être devenu une habitude en
seulement une journée. Alors faisons une piqûre de rappel et n’oubliez pas de nettoyer
certaines tâches de votre maison avec cette eau ou encore de nourrir vos
plantes.

Jour 28 : #FillTheBottle

Vous connaissez sûrement ce challenge qui consiste à remplir une bouteille en plastique de mégots. A vous de vous lancer à la recherche des mégots abandonnés dans vos rues ou sur vos plages. D’après l’Express, c’est entre 30 et 40 milliard de mégots qui sont jetés chaque années en France, c’est plus d’un millier par seconde.

Jour 29 : Créer un compost au pied de son immeuble ou de sa maison

Saviez-vous que 30% de nos déchets sont compostables ? Pourquoi les jeter au lieu de faire un énorme geste pour la planète ? Sachez que créer un compost est rapide et inodore alors lancez-vous.

Jour 30 : Libre à vous

Pour ce dernier jour je vous laisse le choix, faîtes ce que vous voulez tant que c’est un geste pour la planète ! N’oubliez pas de me partager votre journée en m’identifiant dans une photo Instagram ou en m’envoyant directement un message privé (toujours sur Instagram) 😀

Pour les nouveaux, cliquez ici pour faire un tour sur mon Instagram : @defis30jours.

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez sûrement faire un tour sur mon blog ! Bonne lecture 😀

 

Pin It on Pinterest

Share This