fbpx

La concentration absolue : comment la provoquer ?

par Productivité

Bienvenue sur 30 jours pour réussir ! Si tu es nouveau ici, tu voudras sans doute recevoir mon livre numérique qui t’explique comment te dépasser au quotidien ainsi que mon trackeur d’habitudes : clique ici pour télécharger le livre et le tracker d’habitudes gratuitement

Il arrive que nous soyons tellement concentrés dans notre travail que nous ne voyons même pas le temps passer.

C’est ce que nous appelons la concentration profonde ou la concentration absolue.

C’est dans ces moments là que tu es le plus productif et que tu accomplis le plus de tâches.

Tout ton esprit est concentré sur une seule tâche, le monde extérieur disparait. C’est un peu comme si tu méditais.

Cependant, atteindre la concentration absolue est rare.

En effet, le plus souvent, on se déconcentre avant d’avoir atteint cet état. On se laisse distraire par :

  • toutes les notifications du téléphone (réseaux sociaux, messages, informations…) ;
  • un objet ;
  • une personne ;
  • etc. ;

Résultat, nous n’avons pas assez de 24h pour réaliser toutes nos tâches et accomplir nos rêves.

Alors comment atteindre cet état de concentration absolue ? Comment provoquer le deep work ?

Car oui, il est tout à faire possible d’entraîner sa concentration. C’est d’ailleurs ce que je vais t’apprendre à faire dans cet article.

Ton esprit est un muscle

Afin de mieux comprendre comment ton esprit fonctionne, vois-le comme un muscle.

Si tu ne fais pas de sport, tu vas perdre en masse musculaire. Il se passe la même chose avec ton esprit : si tu n’entraines pas ta concentration, tu auras de plus en plus de mal à l’utiliser.

Et au contraire, plus tu fais de sport, plus tes muscles vont prendre du volume. Encore une fois, c’est pareil pour ton esprit. Même si ça ne va pas se voir physiquement (et heureusement). Plus tu vas t’entraîner, plus tu vas réussir à utiliser ta concentration pour travailler moins mais mieux.

Les lecteurs de cet article ont également lu : 7 astuces EFFICACES pour travailler moins mais mieux.

Enfin, pour en finir avec cette analogie, est-ce qu’il t’arrive d’avoir genre 0 motivation pour faire du sport ? Est-ce qu’il t’arrive de te dire que tu n’es pas capable de faire ta séance de sport (de courir 10km par exemple) ?

Ce n’est pas une honte, tu peux répondre « oui ».

Et bien, encore une fois, c’est pareil pour ton esprit. En effet, il peut arriver que tu aies la flemme de lire quelques pages du livre que tu as acheté il y a 6 mois. Mais lorsque tu t’y mets, tu te rends compte que ce n’est pas si compliqué que ça.

Il fallait juste s’y coller.

Et généralement au milieu ou à la fin de ta séance de sport, tu ressens une petite baisse de régime et tu te sens incapable de continuer.

Pour ton mental, cela se traduit par une perte de concentration et envie pressante de regarder ton téléphone et d’arrêter la lecture.

Mais si tu te forces, tu te rends compte que tu es totalement capable de faire ces 10 dernières pompes/de lire ces 10 dernières pages.

Tout ça pour te dire que ton esprit fonctionne exactement de la même manière qu’un muscle.

Dans la suite de cet article, je vais te montrer comment correctement le muscler. Tu seras ainsi capable de te mettre dans un état de concentration absolue.

Concentration absolue : comment fonctionne l’attention ?

Tu vas recevoir un mail dans les prochaines minutes contenant ton kit de dépassement de soi. Pense à vérifier tes spams 🙂

Bonne lecture !

La concentration est la faculté qui crée les as, les surhommes
Epingle cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard.

Avant d’aller plus loin, je voudrais m’attarder 2 minutes sur un point essentiel. Sur deux points essentiels pour être précis.

En effet, pour travailler sur ta concentration, tu dois d’abord comprendre comment fonctionne ton attention.

Si tu ne le fait pas, c’est un peu comme si tu essayais de faire du vélo sans vélo. Ca fonctionne moins bien 😉.

Je vais donc essayer de t’expliquer avec mes mots ce qui te permets de rentrer dans un état de concentration absolue et, au contraire, ce qui t’en extirpe.

La concentration : une histoire de photos

Tout d’abord, une première question : t’est-il déjà arrivé de passer beaucoup trop de temps sur les réseaux sociaux ?

Moi oui, j’ai déjà passé plus de 2h sur TikTok en pensant que ça faisait que 30 minutes que j’étais dessus. Si si, je t’assures !

En fait, c’est parce que les réseaux sociaux savant parfaitement bien comment ta concentration fonctionne.

Et dans un instant, tu le sauras aussi.

Etape 1 : la photo floue

Lorsque tu tentes de te concentrer, une photo floue apparaît dans ton esprit. En vrai, pas du tout. Mais imagine-le comme ça, OK ?

Puisque la photo est floue, tu n’arrives pas à te concentrer sur un objet de la scène en particulier.

C’est à ce moment là que, sans t’en rendre compte et automatiquement, tu te demandes sur quel élément tu souhaites te concentrer.

Cette demande, ce n’est pas vraiment à toi que tu vas la faire. C’est au mec qui prends la photo. Ton esprit si tu préfères.

Ce dernier va donc essayer de rendre la photo plus nette.

Etape 2 : la photo nette

Au fur et à mesure que la photo devient nette, tu arrives à te concentrer sur un point en particulier.

Ce point correspond à l’élément sur lequel tu souhaites te concentrer. Pour reprendre notre exemple, tu arrives à mieux distinguer le livre sur ta photo mentale.

Cependant, à ce stade tu n’as pas encore atteint la concentration absolue.

En effet, tu vois encore ce qu’il se passe à côté :

  • l’endroit où tu es ;
  • le bruit ambiant ;
  • etc. ;

Pour cela, il faut que le photographe fasse le focus sur le livre. Cela permettra d’ajouter un flou d’arrière plan à la scène.

Ainsi, lorsque tu regarderas ta photo mentale, tu distingueras uniquement le livre.

C’est lorsque ce focus est réalisé que tu te trouves dans ce qu’on appelle « le flux ». C’est dans ce dernier que se trouve la concentration absolue.

Pour résumé, pour réussir à te concentrer, tu poses inconsciemment cette question à ton esprit : sur quoi ai-je envie de me concentrer ?

Lorsque le cerveau reçoit cette question, il va prendre en photo la scène. Il va ensuite traiter tout ce qu’il voit, sent et entend (ton attention est visuelle, olfactive et auditive).

Enfin, lorsqu’il aura trouvé ce sur quoi il doit se concentrer, il se focalisera uniquement sur cet élément et rendra les autres totalement flous. Exactement comme sur une photo qui possède un flou d’arrière plan pour mettre le sujet en valeur.

J’ai utilisé cette analogie pour que tu puisses te rendre compte à quel point il est compliqué de se concentrer.

Néanmoins, plus ton cerveau est habitué à faire ce travail, plus il le fera rapidement.

Voyons à présent ce qui fait que tu te déconcentre.

Se déconcentrer : un mécanisme qui sauve des vies

Se déconcentrer : un mécanisme qui sauve des vies

Tu n’as aucun contrôle sur le fait de te déconcentrer.

Et pour cause, c’est un mécanisme qui te permet d’éviter le danger.

Ce dernier se déclenche lorsqu’il voit une lumière plus vive que d’habitude (un éclair, des appels de phares…) ou qu’il entend un son plus fort que d’habitude (le tonnerre, une explosion, un klaxon…).

Imaginons que tu es sur le trajet de ton lieu de travail. Ce dernier n’est pas loin et il fait beau alors tu décides d’y aller à pied. C’est le début du printemps, les oiseaux chantent et tu les écoutes. Bref, tu es dans tes pensées.

Tu connais le chemin par coeur. Tu pourrais le faire en fermant les yeux. Et justement, en étant dans tes pensées, c’est un peu comme si tu fermais les yeux : tu es dans un état de concentration absolue.

Le mécanisme qui te permet de te déconcentrer vient de te sauver la vie. En effet, il t’as permis d’entendre le klaxon et d’éviter la voiture qui fonçait droit sur toi.

Etant perdu dans tes pensées, tu n’as en effet pas pensé à regarder à droite et à gaucher avant de traverser.

L’inconvénient, c’est que même si ce mécanisme peut te sauver la vie, il peut aussi annuler une séance de deep work (ce moment ou tu es tellement plongé dans ton travail que rien ni personne ne peut t’arrêter).

Bon courage pour te reconcentrer par la suite : il va falloir recommencer tout le travail que nous venons de voir précédemment.

Les lecteur des cet article ont également lu : comment surmonter ses distractions et atteindre ses objectifs ?

L’attention : une histoire de verre d’eau

En règle général, il faut 25 minutes pour retrouver sa concentration.

Vois ton attention comme un verre remplit d’eau :

  • lorsqu’il est immobile, il est facile de voir à travers et de se concentrer sur un objet.
  • En revanche, si tu le bouges, l’eau se met subitement à bouger dans tous les sens. Il devient beaucoup plus difficile de regarder à travers le verre. L’eau prends ensuite un certain temps à se calmer et à retrouver une certaine stabilité.
  • De plus, plus tu le bouges fort, plus tu vas renverser de l’eau. Le fait de se faire déconcentrer et d’essayer de se reconcentrer te fais perdre en énergie. Ainsi, au fil du temps, tu n’as plus la capacité de te concentrer (en fin de journée généralement).

Mains pas d’inquiétude, ce verre se remplit tous les jours.

Grâce aux petits exercices que je vais te donner par la suite, ton verre restera stable. Il sera plus facile pour toi de te mettre dans un état de concentration absolue.

Un entraînement efficace pour travailler sa concentration absolue

Il n’est pas imaginable de réussir à se muscler en restant dans son canapé et en mangeant des chips.

De même, tu ne peux pas développer ta concentration sans t’entraîner. Souviens-toi : ton esprit est un muscle.

Sur une échelle de 1 à 10, à combien estime-tu ton niveau de concentration ?

Je peux t’assurer que si tu fais tous les exercices que je m’apprête à te donner, tu arriveras à plus de 10 ! En tout cas, moi je suis passé de 4 sur 10 à 9 voir 10 sur 10.

Cependant, ne te fixes pas de gros objectifs. C’est le meilleur moyen de ne pas y arriver.

Tu dois y aller petit à petit afin de faire de ces entraînements une habitude.

Les lecteurs de cet article ont aussi lu : comment prendre de bonnes habitudes grâce à l’effet cumulé ?

Exercice n°1 : La méditation de pleine conscience

D’après les chercheurs, la pleine conscience permettrait d’augmenter considérablement ton attention.

Contrairement aux idées reçues, il est inutile de méditer 8h par jour pour en ressentir les bienfaits. On parle de 5 à 10 minutes par jour.

En effet, la qualité de ta concentration s’améliore après ta première méditation.

Cependant, il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. C’est-à-dire que tu dois en faire une habitude. Je suis persuadé que tu peux te libérer 5 minutes pour jour.

Exercice n°2 : la liste des choses à faire

Même lorsque tu auras atteint l’état de concentration absolue, tu ne pourras pas t’empêcher de penser.

En effet, nous pensons en permanence.

Et le fait qu’internet réponde rapidement à toutes nos questions nous pousse à nous en poser davantage :

  • quel temps fera-t-il demain ? ;
  • qui a gagné le match d’hier ? ;
  • comment faire pousser du radis ? ;
  • etc. ;

Le problème, c’est que quand on se pose de telle question on se sent obligé de la googliser. En faisant cela, on perd instantanément notre concentration.

Et souviens-toi : tu as besoin de 25 minutes pour la retrouver (minimum !).

  • Voici l’exercice :

Lorsque j’ai de telles questions qui me viennent à l’esprit, je me dépêche de les noter afin qu’elles virent tout de suite de mon esprit. Peu importe le support tant quelles sortent de mon esprit.

Ce support, je l’appelle « ma liste de choses à faire ».

Ce n’est qu’à la fin de ma séance de concentration que je regarde cette liste.

Cet exercice peu sembler ridicule. Et en effet, il l’est. Mais les questions que tu te poses et qui t’empêchent de te concentrer le sont encore plus.

Procéder ainsi te permet de sortir de ton esprit tout ce dont tu n’as pas besoin de faire sur le moment présent : tu n’as pas besoin de savoir comment faire pousser des radis si tu es en train de travailler sur un projet qui n’a rien à voir avec ça.

Et même si tu trouves que cet exercice est ridicule, sois un bon sceptique et teste-le. Tu m’en diras des nouvelles.

Exercice 3 : la lecture lente

Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de tout, y compris de soi-même.
Epingle cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard !

Savais-tu que seulement 5% des personnes qui lisent des articles en ligne les lisent en entier ?

Ne pas finir de lire, écouter ou visionner quelque chose est une très mauvaise habitude.

Cependant, ce n’est pas de ta faute. Enfin… pas entièrement.

En effet, depuis que nous sommes habitué à obtenir l’information rapidement, nous avons, petit à petit, détruit notre capacité de concentration.

Cela ne s’est pas arrangé avec l’ajout des fonctionnalités sur les vidéos et les audios qui permettent de visionner et d’écouter plus rapidement un enregistrement.

Je pense par exemple à la lecture rapide sur YouTube qui permet de visionner une vidéo deux fois plus rapidement.

De ce fait, dès lors que quelque chose prends trop de temps, nous n’arrivons pas à garder la concentration nécessaire pour aller jusqu’au bout.

Bien qu’un contenu long ne soit pas synonyme de qualité, favoriser les contenus courts, c’est aussi favoriser son ignorance.

Je pense par exemple aux médias qui favorisent le contenu court. Je suis persuadé qu’il est tout à fait impossible d’expliquer un sujet aussi complexe qu’une décision politique en un seul tweet.

De ce fait, de nombreuses personnes se font un avis politique sur un seul tweet.

Et bien que ce soit une vision exagéré de ce qu’il se passe réellement, je pense qu’on s’y rapproche fortement.

Les lecteurs de cet article ont également lu : pourquoi j’ai arrêté de regarder les informations traditionnelles ?

Je te conseille donc de pratiquer ce que j’appelle tout bêtement, la lecture lente.

C’est simplement le fait de prendre un livre (petit ou gros) et de le lire. Mais pas n’importe comment.

En effet, tu dois le lire en comprenant le sens de chacune des phrases.

Et outre le fait de t’aider à mieux comprendre le monde qui t’entoure, ce petit exercice favorise ta capacité de concentration. Cela vient du fait qu’il t’oblige à te concentrer sur chacun des mots. Tu te plonges ainsi vraiment dans ta lecture et tu fais abstraction de l’extérieur.

Fais de même pour les articles que tu lis.

Exercice n°4 : l’exercice physique

Depuis tout à l’heure, je fais l’analogie de l’exercice physique pour t’expliquer comment fonctionne ton attention.

Et bien c’est pour une bonne raison. En réalité, ce n’est pas vraiment une analogie.

En effet, les deux concepts sont extrêmement similaires. Je dirais même qu’ils se rejoignent.

Le simple fait de pratiquer une activité physique augmente tes capacités de concentration. D’ailleurs, le sport à de nombreux effets positifs sur le cerveau :

  • favorise une bonne oxygénation ;
  • aide à création de nouvelles connexions neuronales ;
  • favorise l’apprentissage ;
  • améliore l’attention ;
  • développe la confiance en soi ;

Conclusion

La concentration absolue permet de réaliser une ou plusieurs tâche(s) en se coupant entièrement du monde extérieur.

Il est assez rare pour une personne lambda de tomber dans un tel état. Cependant, il est possible de le provoquer.

Pour cela, il faut tout d’abord comprendre que l’esprit fonctionne comme un muscle. C’est à dire qu’il a besoin de de s’entraîner pour se développer.

Pour cela, il est possible de s’aider de petits exercices simples à mettre en place dans la vie de tous les jours :

  • la méditation de pleine conscience ;
  • tenir une liste de choses à faire ;
  • la lecture lente ;
  • et l’exercice physique ;

Et toi, comment fais-tu pour tomber en état de concentration absolue ? Combien de temps arrives-tu à y rester ?


2 livres audio gratuits

En souscrivant aux 30 jours d’essai gratuits d’Amazon Prime, tes 2 premiers livres audio sont gratuits. Après, un livre audio de votre choix par mois.

0 commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Télétravail : l'art de la routine pour garder sa productivité (la bombe de productivité) - […] Lorsque tu travailles à la maison, beaucoup de choses peuvent te distraire. Tu dois donc fournir un effort plus…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

 

- Comment facilement sortir de ta zone de confort

- Comment avoir des objectifs qui te correspondent vraiment

- Mon tracker d'habitudes

 

Reçois GRATUITEMENT mon livre numérique "Comment se dépasser au quotidien ?" + mon tracker d'habitudes

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest